Basket = une histoire d’énergie

Un après-midi de novembre, gris, pluvieux, frisquet, et pourtant, il y a match. Un, deux, trois, un effort, dehors.
Voiture, chercher une place, loin, marcher…
Ca commence plutôt moyen, alors je plisse les yeux. Ni ouverts, ni fermés, juste ce qu’il faut pour voir l’énergie, le mouvement.
Ca y est, l’énergie est là. Tout va bien !

Stay tuned !