Comment faire la mise au point alternativement à gauche et à droite en photo de sport avec le Fuji X-T2

Lorsque je faisais de la photo de sport avec mon Canon 5dM3, j’utilisais 2 touches à l’arrière de mon boîtier : AF-ON était assigné à un collimateur sur la gauche, et * (AE Lock) était assigné à un collimateur sur la droite. Je faisais du back button focus comme on dit… Sur le terrain, je faisais la mise au point en pressant l’une ou l’autre de ces touches, et prenais la photo en appuyant sur le déclencheur. J’étais très habituée à cette manière de faire…

En commençant à utiliser mon fuji x-t2 pour du sport, j’ai naturellement essayé de reproduire cette manière de shooter à l’identique. Mais j’ai vite vu qu’il n’y avait qu’un collimateur actif. Ce post raconte comment je me suis adaptée…

 

 

Pour commencer, un rapide aperçu du contexte en basket par exemple. Je suis assise en bordure de terrain. Parfois l’action est à droite, et parfois à gauche, d’où mon besoin de changer la mise au point de gauche à droite rapidement. Je shoote en mode continu AF-C, en mode rafale, et je n’étais pas fixée sur un choix précis entre les options « point unique » et « zone » pour le mode AF. La méthode que je présente dans ce post peut être utilisée avec les deux AF-modes…

Tout d’abord, j’ai testé AF-C, le mode rafale basse vitesse CL, un collimateur « point unique ». J’ai déverrouillé le levier de mise au point pour pouvoir déplacer le collimateur dans le pousser au préalable (Configuration utilisateur > Config.touche/molette > Réglage levier focus : OUI). Puis j’ai minimisé le nombre d’interactions pour un déplacement entre la gauche et la droite en passant de 325 collimateurs à 91 :

Pour le sport, je privilégie la vitesse de mise au point, donc je préfère utiliser les collimateurs de détection de phase (PDAF) par rapport aux collimateurs de détection de contraste (CDAF). Dans l’image ci-dessus, les PDAFs sont les 49 gros carrés au centre de l’image.

Après ce changement, pour changer la mise au point de gauche à droite, j’avais besoin de me déplacer de 6 collimateurs, donc 6 interactions… J’ai vite vu que la balle était bien plus rapide que mon pouce… Je me suis dit que j’allais m’entraîner… J’ai essayé d’automatiser en comptant 1-2-3-4-5-6 à chaque changement de coté… De plus, souvent, j’atterrissais à coté, sur un collimateur de contraste au lieu de détection de phase… Il fallait chercher plus loin…

Après le mode AF « point unique », je suis passée en « zone » (toujours AF-C et CL) :

Le nombre d’interactions est tombé de 6 à 4 ! 1-2-3-4… C’était plus simple, mais quand même encore trop compliqué… et il y avait toujours le problème des collimateurs de contraste en cas d’erreur… Chercher encore…

Je suis restée en mode zone, en AF-C, mais suis passée du mode rafale basse vitesse CL au mode rafale haute vitesse CH. Voici les collimateurs disponibles dans ce mode rafale en AF-C:

Dans cette configuration, je n’ai le choix que de collimateurs de détection de phase ! Mais toujours 4 interactions pour aller de gauche à droite… On y est presque…

Puis j’ai réalisé que le plus court chemin pour aller de gauche à droite était d’aller d’1 interaction vers la gauche (oui, ce n’est pas une faute de frappe). Comme décrit sur l’image ci-dessous :

Heureuse ! Je pouvais aller de gauche à droite en une interaction… Plus besoin de compter. Juste un cablage inverse à acquérir…

Maintenant, je shoote le basket avec mon x-t2 en me concentrant sur… le basket ! C’est cool !

Voici ce que je vois dans le viseur :

Voici l’image :

J’espère que ce post apportera des idées aux fujistes pour la mise au point en photo de sport ou tout autre sujet où la mise au point est changeante rapidement ! Si vous souhaitez apporter votre pierre à cet édifice, laissez un commentaire! Merci !

 

A bientôt !

Stay tuned